A Unique Boutique

Shana Moulton

11 January – 9 March 2013

Crèvecoeur - You are opening a show at the gallery called A Unique Boutique. Can you give us any clue about this title? Is it related to the space of the gallery itself?

There is a store in Fresno, California, near where I grew up, called a Unique Boutique. I was always intrigued by the name, it seemed very French ;). Crevecoeur’s space has a warm and personal feeling to it, and for me a gift shop or boutique has the potential of being a springboard for one’s fantasies and desires.

How can you describe the 10 years-old relationship you (Shana) have with your character (Cynthia) and specially how it evolved along the years? Is Cynthia aging?

Cynthia changes depending on my current state of mind or attitude, which is often swinging between anxiously bored and ecstatic, and she is really more a set of states-of-mind rather than a fully developed character. As she has aged she has become more versatile, and open to different experiences; she now does more research. Oh yes she has aged already in 10 years, its harder and harder to find good camera angles for her. But its one reason I decided its interesting to stay with her, to see her age. She will be there, driving the video for me, helping me find my way.

We are very familiar with Cynthia also because we saw her in so many odd situations, very intimate, and very linked to her own health... We are even familiar with her own body. The medical and orthopedic device are very important tools which often convey the main connections in your narratives. Sometimes you choose to present them in the exhibition space as sculptures; how would you comment this?

Although I love video and time-based media I’m a very tactile person and I find it very exciting that an art space can combine the experience of viewing media with physical objects. I think there is so much unexplored potential in that. Including the props from the video has been the beginning of that exploration for me, and producing those props has lead to sculpture ideas as well.

I know it’s not just me, but Cynthia reminds me of characters we become very addicted to, just like in TV dramas (or soaps), also through the storytelling skills that you develop. TV is not very far, right?

Yes TV has been, for better or worse, really important in the development of my identity and my relationship to art. When I am addicted to a TV show, it usually means that the characters in the show have become my friends, and sometimes my main social group for a period of time. Good TV shows create worlds that you want to keep entering over and over.

But, talking about the camera work, TV is quite far. In your home-made videos, most of the time, there is a succession of static shots. The staff seems quite reduced to yourself, right?

Yes, and I like to think that there is a relationship to photography and painting in these still shots, and the ses that I build up as tableaus to be mainly seen from one angle. But its also a result of only having myself as staff.

Would you be able then to predict Cynthia’s future experiences? Are they already written?

Her future isn’t yet written, but my prediction is that, as I come close to learning something as an artist, Cynthia becomes closer to being an actualized human being. For myself, I’ve decided that when I’m older, I will be the woman in the park doing Tai Chi, and Cynthia has helped me to realize this, and will be there to help me learn this art.

Shana Moulton earned her BA from UC Berkeley in Art and Anthropology and her MFA from Carnegie Mellon University. Moulton has exhibited/performed at The New Museum, SF MOMA, MoMA P.S.1, Performa 2009, Electronic Arts Intermix, The Andy Warhol Museum, The Wexner Center for the Arts, Wiels Center for Contemporary Art (Brussels) Palais de Tokyo (Paris), The Migros Museum (Zurich), De Appel (Amsterdam), Kunstnernes Hus (Oslo), The Times Museum (Guangzhou), and The 29th Ljubljana Biennial.


Crèvecoeur - Tu ouvres une exposition à la galerie Crèvecoeur intitulée A Unique Boutique. Peux-tu me donner des indications sur ce titre? Est-il lié à l’espace de la galerie lui-même?

Shana Moulton - Il y a un magasin à Fresno, en Californie, là où j’ai grandi, qui s’appelle Unique Boutique. J’ai toujours été intriguée par ce nom, ça sonnait tellement français! L’espace de Crèvecoeur est assez accueillant et personnel, et je pense qu’une boutique ou un magasin de cadeaux, c’est comme une porte qui s’ouvre sur les fantaisies et les désirs de chacun.

Comment décrire la relation qui existe depuis 10 ans entre toi (Shana) et ton personnage (Cynthia) et comment cette relation a évolué au fil des années? Est-ce que Cynthia vieillit, par exemple?

Cynthia change en fonction de mon état d’esprit ou de mon attitude, qui oscille souvent entre un ennui anxieux et un bonheur ravi. A vrai dire, elle représente plutôt une série d’états d’esprit plutôt qu’un personnage complètement développé. En vieillissant, elle est devenue plus versatile, et plus ouverte aux expériences différentes, elle est plus dans la recherche. On peut dire qu’elle a vieilli en 10 ans, et c’est de plus en plus dur de trouver de bons angles de caméra pour elle. Elle vieillit, et c’est une raison qui m’a poussé à rester avec elle, pour voir son âge. Elle restera là, à guider la caméra pour moi, à m’aider à trouver ma voie.

Cynthia nous est très familière parce que nous l’avons vue dans des situations bizarres, très intimes, et souvent liées à sa santé. Elle nous est aussi très familière parce que nous connaissons bien son corps. Les équipements médicaux et orthopédiques sont des outils importants parce que ce sont souvent eux qui suscitent les transitions dans tes récits. Parfois, tu choisis de les présenter dans l’espace d’exposition comme des sculptures; que peux-tu dire de ça?

Même si j’adore la vidéo et les supports audiovisuels, je suis une personne très tactile et je trouve ça vraiment intéressant qu’un espace d’exposition puisse combiner l’expérience de regarder avec la présence d’objets physiques. Je pense qu’il y a un potentiel inexploré là-dedans. Inclure les accessoires des vidéos a été pour moi le début de cette exploration, et produire ces accessoires a mené à des pistes de sculptures.

Cynthia nous rappelle des personnages dont on devient accroc, comme dans les séries télé, et cela est dû aussi à ton talent narratif. La télé n’est jamais très loin, n’est-ce pas?

Oui, la télé a été, pour le meilleur et pour le pire, extrêmement important dans le développement de mon identité et de ma relation à l’art. Quand je suis accroc à une série, ça implique que les personnages de la série deviennent mes amis, et parfois ma bande pour un temps donné. Les bonnes séries crée des mondes auxquels tu as envie d’appartenir.

En parlant du travail de la caméra, en revanche, la télé est assez loin. Dans tes vidéos fait-maison, la plupart du temps, il y a une succession de plans fixes. Et l’équipe est à peu près réduite à ... toi seule, n’est-ce pas?

Oui, et j’aime penser qu’il y a une relation entre la photographie et la peinture dans ces plans fixes, et les décors que je produis comme des tableaux doivent être vus d’un seul angle. Mais c’est aussi, en effet, la conséquence de n’avoir qu’une personne dans l’équipe : moi-même!

Tes vidéos sont aussi comme des journaux intimes…

En effet, l’une des premières leçons que j’ai apprise à propos de l’art est qu’il faut produire à partir de ce que l’on connaît le mieux, et j’ai pris ça de façon très littérale.

Serais-tu capable de prédire les aventures futures de Cynthia? Est-ce qu’elles sont déjà écrites?

Son futur n’est pas écrit, mais je peux prédire que, plus je tends à apprendre quelque chose en tant qu’artiste, plus Cynthia tend à devenir un véritable être humain. En ce qui me concerne, j’ai décidé, que quand je serai vieille, je serai cette femme qui fait du Tai Chi au parc, Cynthia m’a aidée à comprendre ça, et sera là pour m’apprendre cet art.

Shana Moulton est diplômée de l’université de Berkeley en art et anthropologie, et également de la Carnegie Mellon University. Elle a exposé / réalisé des performances dans les structures suivantes : New Museum (New York), San Francisco MOMA, MoMA P.S.1 (New York), Performa 2009, Electronic Arts Intermix, Andy Warhol Museum, Wiels Center for Contemporary Art (Bruxelles), Palais de Tokyo (Paris) The Migros Museum (Zurich), De Appel (Amsterdam), Kunstnernes Hus (Oslo), The Times Museum (Guangzhou), et la 29è Biennale de Ljubljana.

  • A Unique Boutique

    A Unique Boutique, 2013, video 9’19” loop, video still

  • A Unique Boutique

    A Unique Boutique, 2013, exhibition view, Crèvecoeur

  • A Unique Boutique

    A Unique Boutique, 2013, exhibition view, Crèvecoeur

  • A Unique Boutique

    NUBI = Absorbing Divine Reality, 2013, video installation: video projection, carpet, dustpan, ashtrays, wire, cristal, 6’ loop © Nicolas Giraud

  • A Unique Boutique

    NUBI = Absorbing Divine Reality, 2013, detail © Nicolas Giraud

  • A Unique Boutique

    MARANA = Cosmic Journey, 2013, detail © Nicolas Giraud

  • A Unique Boutique

    A Unique Boutique, 2013, exhibition view, Crèvecoeur

  • A Unique Boutique

    OSAM = She is healed, 2013, walker, mannequin, fabric, 180 x 40 x 60 cm

  • A Unique Boutique

    O’SHANA = Star Companion, 2013, cane, yarn, stirofoam, beads, wire, pill divider © Nicolas Giraud