Five Easy Pieces

Jochen Dehn

11.01.12 – 15.01.12

Jochen Dehn a décidé de se poser la question de la sculpture et de la valeur, et la valeur de la sculpture, et de nous en faire part, à l’occasion de cinq performances réalisées à la galerie Crèvecoeur, tous les soirs à 19h30, du 11 au 15 janvier 2012. Le titre, Five Easy Pieces, est emprunté au film de Bob Rafelson, sorti en 1970.
Le terme de « sculpture » vient étymologiquement du latin « sculpere » qui signifie « tailler » ou « enlever des morceaux à une pierre ». L’usage a largement élargi cette spécificité étymologique à d’autres matériaux que la pierre et à d’autres façons de procéder que “tailler” ou “enlever”. Jochen Dehn s’attaque cependant à cette technique artistique avec les mêmes préjugés que ceux que l’inconscient collectif véhicule : la sculpture serait une pratique physique, noble, et spectaculaire. L’artiste raconte que lorsqu’il était l’étudiant de Franz Erhard Walther, ses compagnons de classe ont signifié à leur professeur qu’ils souhaitaient s’essayer à la “vraie” sculpture, avec des outils et de la matière brute, noble : de la pierre, du bronze. La semaine suivante, l’artiste est revenu avec de la poudre de marbre et l’a lancée dans un grand geste, afin de recouvrir entièrement les étudiants sceptiques. Voilà, dit-il alors en substance, une vraie sculpture, et elle a une grande valeur.
La valeur est “ce que vaut un objet susceptible d’être échangé, vendu, et, en particulier, son prix en argent”, mais c’est aussi le “caractère de ce qui remplit les conditions requises pour être valable”. Si l’on s’interroge sur la valeur d’une sculpture, ou d’un objet qui était ou qui sera une sculpture - car Jochen s’intéresse aussi à ces objets de transition, on doit prendre en compte ces deux acceptions. Jochen Dehn a choisi cinq objets ; un trou creusé dans un terrain dans le Lot, un nid d’oiseau, une bosse d’asphalte, une marche de Mark Geffriaud, et une sculpture publique vandalisée. Cinq objets dont l’usage est évident, et qui existent quelque part avant que Jochen Dehn ne les transforme en obstacles, à l’intérieur de la galerie. Et c’est là que l’histoire commence. Jochen Dehn ne fuira pas les chutes, les échecs et les arrêts. Il rendra tangible un lieu, un geste, une forme. C’est une démonstration. Et vous êtes cordialement invités.

Mercredi 11 janvier, 19h30 ODD LOT
Jeudi 12 janvier, 19h30 LE NID DE FURNARIUS RUFUS
Vendredi 13 janvier, 19h30 28, BVD DE LA CHAPELLE
Samedi 14 janvier, 19h30 UN OEUF DE DINOSAURE REMPLI D’UNE RACINE DE GINSENG ET COUVERT DE CHAMPI- GNONS NOIRS
Dimanche 15 janvier, 19h30 VOL SUR A6/N104

  • Five Easy Pieces

    Odd Lot, performance, January 11th 2012, Crèvecoeur

  • Five Easy Pieces

    Le nid de Furnarius Rufus, performance, January 12th 2012, Crèvecoeur

  • Five Easy Pieces

    Le nid de Furnarius Rufus, performance, January 12th 2012, Crèvecoeur

  • Five Easy Pieces

    Un oeuf de dinosaure rempli d'une racine de ginseng et couvert de champignons noirs, performance, January 14th 2012, Crèvecoeur